- CertiChauffe -

- CertiChauffe -

Dépannage & Entretien Chauffage - SAV Gaz & Fioul

Circulateur électronique obligatoire en cas de remplacement

Circulateur électronique obligatoire en cas de remplacement

Pourquoi ?

 

À partir de 2005, la Commission européenne a commencé à élaborer un plan d'actions pour améliorer l'efficacité énergétique qui a notamment donné lieu, en 2008, à la Directive ErP (Energy related Products).

Celle-ci vise à améliorer la performance des produits consommateurs d'énergie afin de protéger l'environnement et s'applique durant tout leur cycle de vie : depuis leur conception et leur fabrication jusqu'à leur fin de vie. 

Dans notre vie quotidienne nous connaissons déjà des effets de cette directive : classement énergétique des appareils ménagers, ampoules à économie d'énergie, taxe recyclage sur le prix des appareils électriques, etc... 

 

Quelle conséquence sur votre système de chauffage ?

 

Depuis 2013 les nouveaux circulateurs (appelés communément pompes ou accélérateurs) de chauffage doivent être de classe A. Cela dit les fabricants, grossistes et installateurs avaient la possibilité de renouveler leurs stocks qui sont désormais tous en conformité.

Pour arriver à ce niveau de performance le type de moteur et sa gestion ont évolués. Les nouveaux circulateurs ont donc comme particularité principale d'adapter leur vitesse en fonction du débit grâce à une gestion électronique. C'est donc une grosse source d'économie d'énergie.

En effet jusqu'à présent les circulateurs ne fonctionnaient qu'en débit constant, avec en général 3 ou 4 possibilités de vitesse de rotation sans tenir compte de la demande côté circuit de chauffage.

 

Economie d'énergie oui, mais économie financière ?

 

Les données moyennes sont les suivantes

  • consommation en vitesse moyenne --> 60W sur l'ancienne génération de circulateurs, contre 15W pour les nouveaux (soit 4 fois moins !)
  •  temps de fonctionnement sur la vie du circulateur --> 75% d'une journée pendant 7 mois de chauffe environ (dans la région) sur 15 ans (soit 57650 heures !)
  •  coût du kW/h --> moyenne de 0,08 € en tarif jour / nuit 
  •  Différence de prix d'achat --> surcoût maximum de 100 € pour la version électronique

 

Verdict ...

  • Ancienne génération : 57650x60 = 3460 kW/h x 0,08 € = 275 €
  • Nouvelle génération : 57650x15 = 865 kW/h x 0,08 € +100 € = 170 €

--> Economie de plus de 100 €

En sachant que le tarif de l'électricité va fortement augmenter dans les prochaines années et que le calcul à été fait à tarif constant sur 15 ans, la différence réelle sera encore plus importante.

Alors en plus de faire de grosses économies d'énergie, c'est aussi bon pour votre budget !

 

L'économie potentielle à l'échelle de l'Europe est estimée à 23 milliards de kW/h soit par exemple, la production annuelle de la centrale nucléaire de Cruas (4 réacteurs) qui alimente 40% de la région Rhône-Alpes. Sur une autre échelle cela représente aussi 11 millions de tonnes de CO2 produit en moins !

 

Un petit geste individuel qui peut avoir de grosses retombées pour la planète si chacun s'en donne la peine...


Nous n'héritons pas de la Terre de nos parents, nous l'empruntons à nos enfants

Antoine de Saint-Exupéry

Circulateur électronique obligatoire en cas de remplacement

Les infos en plus CertiChauffe

1/  Dans les anciennes installations avec circulateur à débit constant, il y avait obligation d'avoir au moins un radiateur sans vanne thermostatique qui reste ouvert pour toujours permettre un passage minimum d'eau (protection du circulateur).

Dans les installations plus récentes pour pouvoir avoir une vanne thermostatique sur chaque radiateur il suffisait d'installer une soupape différentielle sur la tuyauterie entre l'aller et le retour. Celle-ci s'ouvrant en cas de résistance trop importante côté circuit du fait de la fermeture des vannes.

Avec un circulateur électronique plus de contraintes puisqu'il est capable de s'arrêter si le débit est nul.

2/  Cette directive ne concernera les circulateurs intégrés dans les chaudières qu'à compter de 2020.

Cette directive ne s'applique pour l'instant qu'à des productions de plus de 200 000 unités annuelles. En effet, les circulateurs intégrés sont souvents spécifiques à chaque modèle de chaudière (entraxe, diamètre des raccords, connectique, gestion) et donc fabriqués en petites séries.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Si cet article vous a été utile
  • si vous avez des remarques à faire (erreur, oubli, complément d’information)
  • si vous voulez simplement nous encourager

N’hésitez pas à laisser un commentaire. Il pourra peut être permettre d’engager un débat et amener un peu d’interactivité entre nous.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article