- CertiChauffe -

- CertiChauffe -

Dépannage & Entretien Chauffage - SAV Gaz & Fioul

Directive Européenne ErP et conséquences sur l'offre des chaudières

 

Nous avons déjà évoqué une partie de cette

 

Directive ErP

Energy related Products = produits liés à l'énergie

dans l'article sur les circulateurs électroniques qui sont maintenant obligatoires.

 

Pour rappel, cette Directive d'Ecoconception vise à réduire la consommation d'énergie de manière significative sur le continent Européen d'ici 2020 avec des objectifs chiffrés et un calendrier de mise en oeuvre.

 

Depuis le 26 septembre 2015, ce sont les chaudières, ballons et pompes à chaleur qui sont concernés pour la catégorie "générateurs de chaleur".

 

En effet, à partir de cette date ceux-ci doivent répondre à un minimum de performance et se voient appliquer l'étiquetage énergétique que nous connaissons déjà sur d'autres produits.         

 

Modèle d'étiquette énergétique pour une chaudière à ballon

Modèle d'étiquette énergétique pour une chaudière à ballon

 

Petit aparté 

Il est souhaitable que les niveaux qui déterminent le classement énergétique soient rapidement modifiés car on arrive déjà dans certains secteurs à des aberrations liées aux progrès techniques réalisés.

Pour les appareils électroménagers par exemple

  • les réfrigérateurs et congélateurs sont tous classés A, A+ ou A++ car il n'existe plus d'appareils classés de B à G
  • idem pour les sèches linges classés de A à C 

 

En chauffage la catégorie A++ est pour l'instant réservée aux seules PAC (Pompes A Chaleur) eau/eau mais la catégorie supérieure existe déjà !

 

Alors quels changements à venir pour les chaudières ?

 

Cela signifie simplement qu'avec cette directive :

La chaudière à CONDENSATION (gaz ou fioul) devient

la référence obligatoire

 

Une page se tourne pour les chaudières Basse Température (BT) qui ne sont plus jugées assez performantes au regard de ces nouveaux critères basés uniquement sur la consommation d'énergie.

 

 

Mais ne faut-il pas prendre en compte un autre paramètre quand on se place côté consommateur ?

 

C'est peut-être subjectif et difficilement quantifiable (ou avouable par les constructeurs) mais ne faudrait-il pas prendre en compte également la durée de vie estimée du matériel ?

Certes une chaudière condensation sera moins gourmande en énergie qu'une chaudière BT (là aussi attention aux gains annoncés par certaines publicités). Mais si par rapport à une chaudière classique, l'investissement est supérieur (malgré les aides) pour une durée de vie plus faible, on peut se poser la question de savoir si le consommateur y sera gagnant financièrement ?

 

Pour les chaudières GAZ en particulier on peut parier que leur durée de vie sera certainement différente (lié à la technologie) entre une chaudière BT fonte contenant 30 litres d'eau et une chaudière condensation foyer aluminium ou inox de 3 litres maximum.

Bien entendu les constructeurs "se couvrent" en imposant à juste titre des contraintes d'exploitation pour ces chaudières dernière génération mais la grande majorité des installations réalisées sont malheureusement loin de répondre à celles-ci en termes de qualité d'eau de chauffage et d'organes hydrauliques présents.

Ceci n'est bien entendu pas une généralité car chaque installation possède des particularités qui font que les paramètres sont très variables.

 

 Pour faire une analogie avec l'exemple des congélateurs cité plus haut :

Sachez qu'en achetant un appareil classé A++ vous consommerez moins donc ferez un geste pour la planète mais que l'investissement ne sera pas obligatoirement gagnant par rapport à l'économie d'électricité réalisée sur la durée de vie de l'appareil.

  

Ces appareils annoncés pour être moins gourmands seront de toute façon

les seuls encore fabriqués

cela évitera donc de se poser la question !

 

Là, le changement s'impose !

Alors rassurez vous, vos anciennes chaudières ne sont pas à mettre à la casse (même si pour la génération avant la BT ça ne serait pas un mauvais calcul) car la directive ne concerne que les nouvelles installations ou les remplacements.

Il faut savoir  que dans le neuf, la chaudière à condensation était de fait déjà "obligatoire" pour répondre à la nouvelle Réglementation Thermique nationale RT2012 entrée en application au 1er janvier 2013.

 

Et en ce qui concerne le chauffage électrique majoritaire dans notre pays ?

 

Depuis la RT2012 celui-ci est défavorisé dans le neuf par rapport aux énergies fossiles mais on peut dire que le gros travail de lobying exercé au sein du Parlement Européen a payé puisque les radiateurs électriques ne sont pas concernés par la directive ErP.

C'est dommage car même si les nouveaux radiateurs à chaleur douce sont plus performants et moins consommateurs d'énergie il existe toujours au catalogue des fabricants les "vieux" convecteurs hérités des derniers chocs pétroliers.

 

Il est vrai également que la France possède un mix énergétique très différent de nos voisins chez qui le chauffage "électro-nucléaire" est beaucoup moins présent donc pèse moins en gains potentiels d'énergie...

 

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Si cet article vous a été utile
  • si vous avez des remarques à faire (erreur, oubli, complément d’information)
  • si vous voulez simplement nous encourager

N’hésitez pas à laisser un commentaire. Il pourra peut être permettre d’engager un débat et amener un peu d’interactivité entre nous.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article