- CertiChauffe -

- CertiChauffe -

Dépannage & Entretien Chauffage - SAV Gaz & Fioul

Dépannage à domicile : les règles changent le 1er avril 2017

 

Un arrêté pris le 24 janvier

 

va venir bouleverser les relations

entre les artisans et leurs clients

 

pour les interventions de dépannage,

de réparation et d'entretien

dans le secteur du bâtiment

et de l'équipement de la maison.

 

En effet suite aux nombreux abus signalés par les particuliers à la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) concernant les interventions d'urgence à domicile, le législateur a pris cette nouvelle mesure qui entre en application le

1er avril 2017

 

Document de la DGCCRF qui a servi de base de travail pour rédiger l'arrêté

On constate dans ce document que près de 70% des plaintes reçues par la DGCCRF dans le secteur du bâtiment concernent le dépannage à domicile.

 

Ce phénomène est particulièrement concentré

dans les grandes agglomérations

(surtout dans le secteur de la serrurerie)

et est le fait de "sociétés" éphémères

qui profitent du caractère d'urgence

et de la détresse de leurs victimes

pour s'en mettre plein les poches.

 

 

Alors pour essayer d'endiguer le problème, les règles vont changer pour que le consommateur ai connaissance des coûts de réparation

avant le début des travaux

Ce qui devra être précisé 

  • Coût horaire TTC
  • Modalité du décompte de temps estimé
  • Prix TTC des prestations forfaitaires proposées
  • Frais de déplacement
  • Caractère payant ou gratuit du devis
  • Tout autre type de prestation

 

Donc le professionnel est maintenant tenu d'effectuer un

devis avant TOUTE intervention

 

 

Vous retrouverez dans l'annexe 2 du document officiel suivant, la liste des prestations concernées (elles sont nombreuses).

 

Notre avis

 

Ce texte devrait effectivement protéger encore plus le consommateur face à des pratiques plus que douteuses qui prospèrent et auxquelles il est temps de mettre fin.

 

Le problème c'est que cette chasse aux brebies galeuses va être difficile car les sociétés coutumières de tels faits disparaissent aussi vite qu'elles se créent, que les dirigeants changent très souvent, qu'il existe parfois des sociétés écran, voir des domiciliations faites à l'étranger

 

Par contre tous le monde va payer pour de tels abus. Ainsi, ceux qui essaient de faire au mieux leur travail en jouant sur des tarifs corrects et sur la fidélité de leur clientèle vont à nouveau avoir une lourdeur administrative de plus à gérer qui viendra pénaliser leur activité.

 

Situation créée par le texte

 

A ce jour les organisations professionnelles essaient de faire pression pour que ce texte soit modifié mais il y a peu de chances que cela évolue en cette période politiquement agitée.

Nous verrons donc bien si les choses bougent et ce qui se pratiquera sur le terrain pour adapter notre fonctionnement .

En tout état de cause si nous devons nous plier à la nouvelle législation, il est clair que la perte de temps générée par cet administratif supplémentaire viendra augmenter nos coûts donc in fine aura une répercussion sur la facture du client.

Il faut bien se rendre compte

qu'il faudra désormais effectuer un

devis systématique

avant toute intervention de dépannage

et ce dès le 1er euro !!!

 

Deux exemples pour vous montrer les aberrations auxquelles nous/vous pourrions être confrontés :

1/ Chaudière fioul en panne pour un client sous contrat d'entretien (frais de déplacement et de main d'oeuvre couverts). Diagnostic : filtre fioul bouché, coût environ 10€.

Nous devrons alors établir un devis détaillé (qui ne sera plus nécessairement gratuit) pour une pièce à 10€ !

Nous auront également obligation de demander à notre client s'il souhaite conserver la pièce...

 

2/ Chaudière qui fuit beaucoup et qui demande une intervention d'urgence.

L'installation va donc continuer de se vider (avec les conséquences que cela peut engendrer) le temps de rédiger un devis après diagnostic car nous ne pouvons commencer à réparer avant d'avoir un accord écrit de notre client !!!

 

Même si ces 2 exemples grossissent le trait, ils ne sont pas du tout improbables et vous montrent bien le ridicule de telles situations...

 

Que ferrons nous ? 

Deux solutions s'offrent à nous

_ Soit nous appliquons bêtement la loi pour éviter tout recours par la suite.

_ Soit nous continuons à travailler logiquement et en bonne intelligence avec notre clientèle, mais il y aura toujours le risque de tomber sur quelqu'un de mal intentionné qui se servira de la législation contre nous...

 

Typiquement le genre de texte qui part d'une intention louable

mais qui ne s'attaque pas de la meilleure des façons

à la source du problème

et qui pénalise finalement tout le monde,

professionnels comme clients !

 

Dépannage à domicile : les règles changent le 1er avril 2017

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

  • Si cet article vous a été utile
  • si vous avez des remarques à faire (erreur, oubli, complément d’information)
  • si vous voulez simplement nous encourager

N’hésitez pas à laisser un commentaire. Il pourra peut être permettre d’engager un débat et amener un peu d’interactivité entre nous.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

depannage chauffage paris 14/04/2017 18:20

Je suis pour le fait que le client ait connaissance du coût de l'intervention de l’artisan à travers un devis détaillé et personnalisé.

Corinne Calvet 01/04/2017 07:56

Tout est dis....société avec 15 ans dexistance et 10 ouvriers.........eux meme en leur expliquant la nouvelle loi, m'ont dit que c'était impossible à mettre en place.....et nous nouq demandons vraiment comment proceder.....ils sont tzchnixien et loin detre administratif. .....Quelle perte de temps chez le client......si les contrôle avait été fais concernant l'obligation dun devis a partir de 150 euros avait ete fait.....nous n'en serions pas la....
Si çà continue on licenciera et fermzrint lz treprise car nous sommes sérieux et donc ras le bol de ce genre de loi impossible a faire.........que ces gens vieinnent sur place et le constate.....
Signé : une entreprise de plomberie chauffage